La Cristallerie de Portieux

 Septembre 2012: L'entreprise subit en ce moment des difficultés et les fours ont été arrêtés, il n'y a plus de production pour le moment. Le magasin d'usine reste cependant ouvert.

Je laisse les informations du reste de cette page intactes pour que vous puissiez avoir une approche de la procédure de création des objets en cristal.

Lorsque l'on visite la cristallerie, on entre dans un univers hors du commun, hors du temps et vraiment magique: les ouvriers, en reproduisant les gestes ancestraux de leurs prédécesseurs, transforment un conglomérat de matière sableuse en objets magnifiques, lumineux, transparents et étincelants...

Moins célèbre que Baccarat mais tout aussi intéressante: il est peu d'entreprises dont l'espoir et la pérennité comptent autant aux yeux et au coeur des vosgiens que la Verrerie-de-Portieux : elle est au sens le plus fort du terme, un élément de leur patrimoine. Son destin se confond, il est vrai, avec celui de tout ce département. La Verrerie est l'un des meilleurs symboles de l'ancienneté et de l'authenticité de la vocation et de la tradition industrielle des Vosges.

La fabrication de la jambe d'un verre à pied la "gueule" rougeoyante du pot dans lequel le verrier "cueille" le cristal en fusion

L'art de la fabrication d'objets en cristal

Le cristal s'obtient en mélangeant à des proportions bien précises de la SILICE, de la SOUDE, de la POTASSE et surtout de l'OXYDE DE PLOMB, ce dernier lui donnant son éclat, sa pureté et sa sonorité particulière. Les différents coloris sont obtenus par ajout d'oxydes métalliques.

Cette composition est enfournée le soir après le travail dans un four à 1600°C et cette température est maintenue toute la nuit. Le lendemain, le mélange bien fondu  homogène est du cristal en fusion très liquide. Pour le rendre apte à être travaillé, la température est abaissée à 1120°C.

A l'aide d'un tube creux appelé "canne", on "cueille" une boule de cristal dans le four et la matière est maintenue en équilibre par la rotation permanente de la canne. 

Toute la technique et le savoir faire consiste à utiliser le souffle et le refroidissement progressif de la matière pendant lequel le façonnage a lieu, à l'aide d'outils en bois ou en acier. Il serait très long de décrire toutes les opérations qui doivent être exécutées durant le temps relativement court pendant lequel le cristal refroidit.

L'objet terminé, une opération délicate reste à exécuter: la recuisson. Cette dernière étape a pour but de  de supprimer les tensions dans la masse de cristal dues au façonnage et au refroidissement, afin de rendre les objets moins fragiles aux chocs thermiques et mécaniques. Pour cela les pièces sont placées dans un four dont la température est de 480°C puis elles sont refroidies progressivement. Elles passent ensuite dans l'atelier de verre froid pour y subir les finitions et l'emballage.

Les arts de la table

 



 
Accueil Gîte accès personnes à mobilité réduite salle de détente
Contact Disponibilités Tarifs Rando/Cheval
Jardin Activités  au gîte Accès Verrière
Visites - activités Moulin du Pilan Cristallerie Salle des fêtes et séminaires
Bien être Environnement Actualité Randonnée